Episode 02 – Certains lèvent tôt

Alors que Kirin révèle à Druth qu’Hyrka pourrait être la partie d’un mot de l’ancien astenite impérial signifiant “continuité” ou “infinité”, ce dont les aventuriers n’ont cure, un crieur public annonce les nouvelles du jour. Sans surprise, l’attaque du Pourceau Malingre figure dans les gros titres. Après quoi le groupe discute des options, agaçant Adung sur le fait qu’il n’a demandé à personne de s’occuper du livre qu’il cherche lorsqu’on évoque la possibilité de retrouver l’ouvrage pour attirer l’attention de leurs “ennemis” sans nom. Leur “gardien” les interrompt, les enjoignant à répondre à l’invitation de la directrice de la Charité, Délia Ravendorm. En leur proposant une tasse de thé, la vieille dame leur souhaite la bienvenue et leur fait savoir que s’ils étaient les personnes victimes de l’assaut du Pourceau Malingre, la proposition des Chevaliers du Destin de veiller à leur sécurité les concerneraient. Ceci achève de convaincre Kirin d’aller voir les forces de l’ordre et quitte le groupe. Les aventuriers se séparent. Druth et Adung restent à la Charité, Adung plongé dans une énième lecture de sa copie, Druth dans la compréhension de ce qu’est son compagnon invisible. Kelia rassemble les ragots des hauts-quartiers de l’Etalorane sans réel succès. Aussière se risque dans le quartier maritime sans apprendre plus que des banalités. Jark, quant à lui, rencontre son patron mais découvre qu’il y a anguille sous roche. De retour à la Charité, Kelia délient des langues au réfectoire, n’apprenant pas grand chose de plus sur le tatoué. Elle s’apprête à repartir quand le gardien lui révèle à demi-mot que s’ils étaient ceux qui se trouvaient au Pourceau Malingre lors des événements alors des contrats d’assassinat auraient été placés sur leur tête… 

Pourquoi les leur toutes ? Qui commandite ces assassinats ? Depuis quand ?

Tant de questions et peut-être des réponses lors de la prochaine partie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.