Episode 12 – Fichez le camp, merci

Sept ne donne évidemment aucune explication quant à sa présence. S’il semble bien s’entendre avec l’Aodis, cette dernière répond à la curieuse question de Saty que Sept semble bien être un chat même si peu ordinaire compte-tenu de son âge et de son comportement. Rika est déçu d’apprendre que Siliane ne dispose pas de dons magiques suffisants pour percer le mystère de leurs trous de mémoire. Elle leur propose d’en appeler à son frère, Otaren, bien plus versé qu’elle dans l’art des arcanes. S’intéressant à son courrier, Siliane est soudainement prise d’un doute et leur confie une lettre envoyée par son frère Unak en pensant qu’elle les concerne. Cette dernière ne contient qu’une unique et étrange strophe. Elle leur propose ensuite de se revoir dès qu’Otaren sera présent. Pendant ce temps, Jayetis et Tchavo enquêtent plus ou moins discrètement à la bibliothèque où l’on ne se souvient guère de leur départ ni des ouvrages qu’ils ont consulté qui ont, de plus, mystérieusement disparu. Cette situation met Jayetis en colère qui provoque plus ou moins un tollé dans l’établissement allant jusqu’à faire intervenir le régisseur des lieux. Ce dernier les somment de partir et de revenir après leur enquête interne le lendemain. Le ton étant monté, le régisseur ne s’est guère montré coopératif. Après une tentative ratée de s’introduire dans le cirque Jadwiga, Rika et les autres redescende dans la ville basse et y croisent Jayetis et Tchavo. Ensemble, ils se dirigent vers le Grand Marché pour tuer le temps. Après quelques heures, les Nomades se retrouvent cerné par les Chevaliers du Destin qui leur demandent de les suivre à la Régie. Ils y sont introduit dans la Salle du Conseil de la Cité réuni en urgence et sont invités à écouter ce qui s’y passe en ce demandant pourquoi ça les concerne.

Que vaut l’honneur au Nomades de se retrouver en pareille situation ? Quel rapport cela a-t-il avec leur histoire ? L’Aodis, présent à ce conseil semble attendre quelque chose d’eux, mais quoi ?

Des réponse ou pas lors de la prochaine partie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.