L’Empire des Morts

Toutes les terres n’appartenant ni aux Aodissiens, ni aux Elfins, ni aux Dudins sont unanimement considérées comme perdues au bénéfice de ce que certains appellent l’Empire des Morts. Il n’existe aucune déclaration de territorialité de la part du dit Empire, pas plus qu’il ne soit reconnu une quelconque intention de protéger les terres que d’en défendre politiquement les frontières. L’existence de l’Empire des Morts est un état de fait. Les Morts s’évertuant, en majorité, à quitter leurs terres d’origines pour rejoindre ce territoire, aucun peuple évolué d’Alméra n’a jamais tenté de les en déloger.

Géographie

L’Empire des Morts est le territoire le plus étendu d’Alméra. Ses frontières sont essentiellement naturelles à l’exception de celle commune au Domaine des Elfins. Aodissia est isolé par les chaîne de montagnes des Monts Piqueciel au nord et des Monts du Bord à l’est de ses terres. Le Royaume Dudin s’étend sous la montagne servant de frontière. Il n’y a guère que la délimitation fluctuante de la forêt elfine du Domaine qui constitue un zone de doute sur l’étendu exacte de l’Empire. Cela étant, c’est un doute qui fait à peine  plus de 4 ou 5 kilomètres de large et qui ne concerne que la Vallée d’Eaubrune du Domaine.

L’Empire des Morts isole ses voisins almérains les uns des autres. S’il n’est pas certain que cela ait été voulu, cette situation géographique conforte les Dudins dans leur isolationnisme et les Elfins dans leur indépendance culturelle. Aodissia ne souhaite pas plus que cela renouer avec ses antiques voisins continentaux. Seuls les Aodis assurent le contact entre ces peuples au travers de l’Empire.

Selon les érudits, L’Empire des Morts est en proie au chaos absolu. Toute vie en a disparu depuis des années laissant la place à une errance perpétuelle des formes de vie « mortes ». Il n’y existe aucun gouvernement, aucune forme d’administration ou d’organisation, aucune forme de communication, ni quoi que ce soit laissant penser à une forme d’intelligence. De fait, à part considérer que l’ensemble du territoire est infesté de morts-vivants de toute sorte et que toute forme de vie végétale ou animale n’y subsiste plus qu’à l’état « mort », il n’y a pas grand chose à dire sur ces terres.

Des études magiques ont montré qu’il existe une force occultant toutes les tentatives de pénétration magique du territoire, que ce soit la simple scrutation jusqu’aux capacité de transports. Elles réduisent d’autant les moyens magiques qui permettraient aux territoires frontaliers des Dudins, des Elfins et des Aodissiens de communiquer entre eux. Seuls certaines formes rares et puissantes de magie permettent de passer outre cette barrière et encore, uniquement si elle est employé pour contacter un voisin vivant d’Alméra. Rien n’est en mesure de pénétrer magiquement, ni même de progresser magiquement, au sein de l’Empire des Morts.

Enclaves et territoires isolés

Bien qu’ils soient effectivement isolés les uns des autres, Aodissia, le Royaume Dudins et le Domaine sont trop importants et structurés pour être véritablement menacés par leur position. Ce serait probablement différent si l’Empire des Morts se montrait délibérément hostile. Il existe en revanche d’autre territoires supposés isolés ou enclavés par l’Empire des Morts et qui auraient résisté à l’Empire.

Parmi ces hypothèses, l’antique Darkil serait du nombre. Territoire désertique à l’origine, la vie y est peu développée. Les Darkiliens qui n’ont pas migré en Aodissia après la Chute de l’Empire d’Asten sont restés sur ces terres, ancrés dans leurs croyances. Si, après avoir subi Uyadan, les Aodissien se sont assuré de la survie de Darkil, depuis la Levée des Morts il en va autrement. Tout contact a été perdu. Selon des rapports en provenance des contacts elfins des Aodis, Darkil aurait survécu. Si les Elfins n’ont pas été assez curieux pour tenter de se rapprocher de cette culture humaine, leurs observations attestent de l’existence d’une peuplade sur ces terres relativement voisine des leurs.

A l’image des Darkiliens de Darkil, quelques rares communautés ayant refusé de quitter le vieux territoire impérial ont pu se retrouver dans la même situation. Enclavés ou isolé par l’Empire des Morts, elles subsistent peut-être envers et contre tout. Contrairement aux grandes régions largement dominées par les Almérains, ces territoires restent inaccessibles par la magie.

Partagez