Les Nécrotiques

Sommaire de la page

Les formes de vie nécrotiques qui, pour éviter l’oxymore, peuvent être appelées formes d’existence nécrotiques, sont des êtres animés après leur mort par l’énergie nécromantique en lieu et place de l’énergie vitale. Il est d’ailleurs plus ou moins démontré que tout être vivant décédé est susceptible de devenir une forme d’existence nécrotique. Par nature, ce n’est pas le cas, mais depuis la Levée des Morts, c’est systématique sur Alméra. Avant la Levée des Morts, l’on comprenait que l’énergie nécromantique résultait de la transformation naturelle de l’énergie vitale au sein d’un cadavre. Mais sans déclencheur extérieur, cette énergie nécromantique finissait par se dissiper ou, en tout cas, était insuffisante pour engendrer une forme d’existence nécrotique.

De fait, le mécanisme qui préside à la création d’une forme d’existence nécrotique, basé sur le pouvoir de la foi ou le pouvoir des arcanes, est parfaitement connu. Ce qui suppose donc que la Levée des Morts n’est autre que l’application à grande échelle de ce mécanisme. Il en découle qu’en matière d’existence nécrotique, il y a clairement un avant et un après Levée des Morts.

Les almérains ont perdu de vue la nature des morts-vivants qui peuplaient leurs cauchemars avant la Levée des Morts. Seuls subsistent les Morts, quasiment considérés comme une espèce à part, même si cette société mystérieuse et éloignée se forge à partir des viscères des frères, des parents et des cousins des peuples vivants. Pourtant, les vrais morts-vivants existent encore. Seuls les plus indépendants ont pu résister à l’appel de l’Empire des Morts et même eux se demandent ce que sont les Morts.

On classe les formes d’existence nécrotique de la façon suivante :

  • Fantôme : catégorie des morts-vivants désincarnés, rendu dangereux tant en raison de l’absence de corporalité que de leur capacité à affecter le monde matériel. Ce sont les plus craints des morts-vivants sur Alméra.
    • Ombre : cette créature est le reliquat d’un fantôme partiellement détruit.
    • Poltergeist : cet esprit est issu d’un vivant mort violemment et hanté par son désir de vengeance. C’est l’un des fantômes les plus dangereux.
    • Revenant : cet esprit est celui d’un mortel décédé qui, ancré dans la réalité, se croit toujours vivant.
    • Spectre : c’est le reliquat spirituel de la destruction physique d’un Mort depuis la Levée des Morts. Ces dangereux esprits n’existaient pas avant. Immédiatement après la Levée des Morts, leur apparition a causé énormément de dégâts.
  • Mort-vivant : les morts-vivants se forment à partir des représentants décédés de toutes espèces vivantes mortelles. Seules quelques rares exceptions échappent à cette loi fondamentale sur Alméra, comme les Incarnats, les Démons et les Planaires et peut-être d’autres dont on ignore tout. Par opposition aux fantômes, la catégorie mort-vivant ne concerne que ceux ayant une incarnation matérielle. Les seuls types de morts-vivants connus sont indépendants par rapport aux Morts en raison de leur nature et origine. Depuis la Levée des Morts, leur existence reste toutefois incertaine.
    • Corps animés : morts-vivants les plus simples et primitifs pouvant être créés par la nécromagie ou la nécromancie.
    • Chevalier de la Mort : combattants morts-vivants originaire de la chute de l’Empire d’Asten.
    • Liche : mortel s’étant volontairement transformé par magie en mort-vivant et vouant cette forme d’immortalité moribonde à l’acquisition du savoir et du pouvoir.
    • Vampire : race de morts-vivants se reproduisant par transmission de leur nature. Pour exister, ils sont contraints de rester auprès des mortels dont ils se nourrissent.
  • Mort : les almérains désignent tous les morts-vivants qu’ils croisent sous le vocable de « Mort« . Si cela ne revêt pas vraiment d’importance à leurs yeux, il existe pourtant une différence notable entre les morts-vivants nés de l’animation d’un cadavre d’une créature vivante alméraine d’un « Mort » dont l’origine est différente.
%d blogueurs aiment cette page :