Substrats et Quintessence

La Quintessence d’un être ou d’une chose est une imprégnation de cet être ou de cette chose par un courant de pouvoir et de pensée auquel rien dans l’Omnivers ne peut se soustraire. L’Omnivers étant issu des interactions de ces « forces », toute part de celui-ci est donc à la fois le véhicule et résultat de ces courants métaphysiques portant le nom de Substrat. La Quintessence, en tant que telle, est le constat objectif de l’agencement et de l’influence des Substrats au sein d’un être ou d’une chose.

Les Substrats

Un Substrat est un courant métaphysique dont l’influence dirige une partie de l’Omnivers vers une finalité. L’essence même du Substrat se définit par cette finalité à la fois exclusive et absolue. Au nombre de quatre, les Substrats sont indivisibles et en partie opposés les uns aux autres. Du point de vue des mortels, ont les traduit souvent comme des idéologies, mais leur sens est bien plus profond, imprégnant toute chose et tout être dans l’Omnivers.

L’Harmonie

  • Déité cosmique associée : Lendraste
  • Pouvoir associé : le Pouvoir des Esprits
  • La thématique : la contruction, l’unification
  • Races inspirées : les Elfins, les Gnolls
  • Cultures inspirées : les Elfins, les Gnolls, les Ariolins, les Montairinistes, les Chantepinistes, les Dredanii

Le Substrat de l’Harmonie est très proche de la vision cosmogonique du monde dans laquelle on reconnaît l’existence et l’intrication de deux dimensions essentielles que sont le Monde Matériel et le Monde Spirituel. La vie telle qu’on se la représente découle des interactions entre ces deux mondes et les êtres vivants et conscients en particulier, en sont le parfait mariage. Le Substrat de l’Harmonie prodigue que la perfection du corps et de l’esprit, et la perfection de ce qui les unit, conduit à la perfection de l’être. Cette compréhension mutuelle du corps et de l’esprit est la clé de cette évolution. Le Substrat de l’Harmonie s’écarte volontairement des Substrats de Conviction et de Contrôle en ce sens qu’il dément l’idée qu’il faille subir ou maîtriser l’influence d’autres forces que celles qui sont intérieures à l’être pour atteindre la plénitude de d’icelui.

De par sa proximité conceptuelle, la magie naturelle, magie des esprits ou pouvoir des esprits, est vu comme une incarnation concrète de la philosophie de l’Harmonie. La plupart des peuplades qui marient les fondements de cette magie à leur culture sont liés au Substrat de l’Harmonie et défendent activement ses valeurs.

Indépendamment des formes de magie, les êtres qui considèrent que l’accomplissement de soi ne tient qu’à soi et à l’inclusion parfaite de son individualité dans le monde qui l’entoure sans avoir à interagir avec des concepts ou des forces qui le dépassent sont inspirés par le Substrat de l’Harmonie.

La Conviction

  • Déité cosmique associée : Mors Potentis
  • Pouvoirs associés : le Pouvoir de la Foi
  • Thématiques : la mort, le renouvellement
  • Races associées : les Dudins
  • Cultures associées : les Dudins, les Bretanii, les Unakisii, les Rougemeristes, les Aodissiens, les Gattenistes, les Bordurins, les Darkiliens, les Assanii, les Nomades

Le Substrat de la Conviction, bien moins terre à terre, entrevoit le spirituel comme une fin en soi. Définissant l’être au-delà de ce qu’il est en apparence et en esprit, la Conviction place l’âme au cœur d’un processus global et fondateur dans lequel les faits et les actes sont à la fois origine et finalité des choses. Partie de ce tout, qualifié tantôt de dieu tantôt de force neutre, l’individu n’a d’importance que dans son implication dans une cause qui fera progresser cette force et sa vision du monde. Il existe dans ce Substrat une forme de soumission à cette compréhension des choses, comprenant incidemment que les événements sont tout autant continuité de leurs souhaits que souhaits de leur continuité.

La Conviction a beaucoup en commun avec la foi, celle qui fait que l’individu s’abandonne à des forces qui le dépassent et dont il croit qu’elle gouvernent l’univers qui l’entoure. La croyance, à la base de la magie divine et du pouvoir de la foi, s’incarne parfaitement dans le Substrat de la Conviction, et les pratiquants de la religion sont majoritairement liés à cette voie.

Le Contrôle

  • Déité cosmique associée : Agademnis
  • Pouvoirs associés : le Pouvoir des Arcanes
  • Thématiques : le temps, la connaissance
  • Races associées : les Humains
  • Cultures associées : les Aodissiens, les Oraorinii

Le Substrat du Contrôle laisse entendre que la seule façon de façonner son destin est d’en contrôler tous les aspects. Par opposition à la Conviction prête à se soumettre aux forces qui gouvernent l’univers, la voie du Contrôle prône la domination de ces forces. L’être en lui-même ne peut s’améliorer et se perfectionner par lui-même. Il a besoin de ce qui l’entoure pour atteindre sa plénitude et ce qui l’entoure est par essence étranger et rebelle. Ce vœu de liberté et d’autonomie qui s’oppose par nature à la liberté et l’autonomie de ce qui existe au-delà de soi et qui est pourtant nécessaire, est au cœur du Substrat du Contrôle comme un leitmotiv.

Le Contrôle est ce qui pousse les êtres à la recherche du pouvoir. C’est cette volonté qui a amené à la découverte du pouvoir des arcanes et à nombre de développements et de recherches dans son usage. La magie des arcanes est donc très représentative du Substrat du Contrôle.

Le Nihilisme

  • Déité cosmique associée : Nihilus
  • Pouvoirs associés : aucun connu sur Alméra
  • Thématiques : l’anéantissement, la disparition
  • Races associées : aucune connue sur Alméra
  • Cultures associées : aucune connue sur Alméra

Le Substrat du Nihilisme, très peu compris ni même connu sur Alméra, dénie tout intérêt à l’individu et aux pouvoirs qui l’obsèdent. Au contraire, c’est par la négation de ce qui semble essentiel, dans le vide, dans le néant de toute chose que se trouve le véritable absolu. Cette philosophie conduit bien évidemment à une opposition directe avec les trois autres Substrats et prodigue un abandon systématique de toute tentative d’amélioration de l’être, considérant que l’être est déjà parfait tel qu’il est et incapable de se transcender. Cette philosophie est massivement rejetée par les formes de vie guidées par un minimum d’instinct de survie.

Cartographie de la Quintessence

Les personnages de l’Omnivers et plus particulièrement du monde d’Alméra voient leur Quintessence représentée par un score chiffré sur chacun des quatre Substrats. Cette valuation des Substrats pour chaque individu s’appelle la Cartographie de la Quintessence. Cette cartographie permet de définir le Substrat Dominant et le Substrat Secondaire d’un personnage.

Substrat Dominant

Le Substrat Dominant révélé par le plus haut score dans la Cartographie de la Quintessence d’un individu est celui qui résulte de l’existence passée du personnage et l’influence le plus dans sa vie. Il convient de garder à l’esprit que la personne concernée n’a pas nécessairement conscience de son Substrat Dominant. En ce sens, la connaissance d’icelui est un élément de méta-jeu que les joueurs peuvent exploiter s’ils le désirent, principalement en jouant sur l’évolution de la Cartographie de la Quintessence du personnage.

Le Substrat Dominant étant exclusif, le joueur d’un personnage ayant une égalité dans les scores de Substrats choisira lequel sera le Dominant jusqu’à ce qu’une évolution ultérieure de la Cartographie ne change la situation.

Substrat Secondaire

Le Substrat Secondaire révélé par le second plus haut score dans la Cartographie de la Quintessence d’un individu représente l’influence collatérale des actions du personnage. Lorsqu’un personnage a atteint un très haut niveau d’implication dans son Substrat Dominant, l’influence mutuelle du Substrat et du personnage finissent par déborder sur un autre Substrat. Le personnage devient ainsi le vecteur d’une idéologie secondaire parfois opposée à son Substrat Dominant.

Le Substrat Secondaire est exclusif. Le joueur d’un personnage ayant une égalité dans les deuxièmes plus haut score de Substrat choisira lequel sera le Secondaire jusqu’à ce qu’une évolution ultérieure de la Cartographie ne change la situation.

Partagez