Episode 01 – Un trou de mémoire plus tard

Comme s’il ne s’était écoulé qu’un instant, nos amis Nomades se tournent vers l’entrée d’une grange d’où un gadjo leur demande « ce qu’il foutent ici ». Ce dernier ouvre grand ses yeux et malgré son air menaçant avec sa fourche, il fuit immédiatement. Se retournant pour voir ce qui a pu ainsi l’effrayer, les jeunes s’aperçoivent de la présence de trois corps littéralement cloués sur le mur du fond de la grange. Eux-mêmes sont tachés de sang et totalement désorientés par la situation. Ordan tente d’obtenir le témoignage d’une des victimes mourantes, les deux autres étant morts. Il n’obtient qu’un vague râle et l’appel impérieux de ses frères l’incitant à quitter rapidement les lieux. Tandis que le fermier alarmé se calfeutre dans sa maison avec, probablement, le reste de sa famille, les Nomades fuient les lieux, guidés par le flair de Rika pour les ramener vers la Caravane. Hélas, ils arpentent un chemin sur lequel ils croisent quelques passants et s’enfuient à nouveau dans les bois où ils s’efforcent de trouver un petit cours d’eau pour s’y laver. Après quelques errances à la lisière du bois, évitant le son des cors sonnant comme de sinistres présages à leur endroit, la fatigue les cloue sur place un moment et ils s’échauffent quelque peu sur la marche à suivre quand un vieil homme sort du bois. Il les renseigne sur leur position géographique, non loin de Silianis, ce qui les place à plusieurs jours de marche de l’endroit où se trouve la Caravane. Malgré l’épuisement, ils reprennent la route, s’éloignant du son des cors et se terrant comme des bêtes au plus profond de la forêt de Rougeterre. Après une halte plus longue prévue ou chacun d’eux s’est endormi, Rika leur offre un déjeuner charnu, un jeune cerf fraichement chassé. Repus, ils reprennent leur périple jusqu’à s’approcher de la route entre Silianis et Iluvianis. Ils suivent celle-ci à bonne distance, évitant les voyageurs qui y passent, en direction d’Iluvianis. Le soir venu, alors qu’ils aperçoivent les lumière d’une auberge-relai, Tchavo, Ordan et Saty s’y rendent pour y manger, peut-être y dormir et tenter d’y glaner quelques informations. Sous le couvert d’une illusion d’Ordan qui masque les traces et l’odeur du sang qui maculent leurs vêtements, ils n’obtiennent qu’un repas, beaucoup de méfiance et peu d’informations sinon la date du jour, leur révélant qu’ils ont oublié plus de six jours de leur vie et le fait que leur Caravane a probablement passé ce poste en direction de Silianis deux jours plus tôt. Evitant d’attirer l’attention et préférant partir plutôt que de révéler leur véritable état en dormant dans la salle commune, les Nomades s’apprêtent à quitter l’établissement quand l’un des Chevaliers du Destin attablé non loin et repéré plus tôt par Tchavo et Ordan les hèle.

Que leur veut-il ? Que leur est-il arrivé à tous ? Pourquoi éprouver une certaines satisfaction à la vue des cadavres de gadjé en compagnie desquels ils se sont retrouvés ?

A la recherche de ces réponses dans le prochain épisode, le jeudi 16 décembre à 20h !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.