Ixiarl

Guère plus qu’un animal pour les Démons du Néant, l’Ixiarl est un monstre particulièrement dangereux.

Origine

Les Ixiarls sont des Démons sauvages domestiqués et recrutés dans les armées démoniaques pour servir d’avant garde lors des conflits. Ils sont plus puissant et dangereux que les Nadrims, mais ils sont d’une bêtise crasse. Les autres Démons les considèrent à peine mieux que des animaux.

Anatomie

Les mortels reconnaissent dans la forme du Ixiarl différents aspects de la vie animale de l’Omnivers. C’est un peu comme si cette créature avaient été conçue en s’inspirant du règne animal, sélectionnant ce qui se fait de mieux afin d’arriver au meilleur résultat.

Un Ixiarl adopte généralement la position humanoïde. Ses « jambes » sont des pattes arrière de lion, il possède une queue de serpent, un torse plutôt maigre, un cou assez court surmontée d’une tête draconique avec un long museau. Il a des bras assez long et des mains à 4 doigts qui se terminent par des griffes acérées de plusieurs centimètres de long, comme des couteaux. Ces griffes sont d’ailleurs la partie la plus dangereuse de l’animal car elles peuvent taillader le métal sans forcer. Les conséquences sur la chair et les os sont évidemment très destructrices. En dehors de la tête, pratiquement tout son torse est couvert d’écailles. Le bas de son corps est couvert de fourrure. L’Ixiarl mesure 3 mètres de haut, mais se déplace constamment voûté, le torse penché en avant pour accroître l’allonge de ses bras, sa queue faisant office de contrepoids pour éviter qu’il ne perde l’équilibre, de fait, il apparaît plus souvent guère plus haut que 2,5 mètres.

L’Ixiarl possède une détente formidable à l’aide de ses jambes. Il peut se déplacer et sauter extrêmement vite et loin. Sa gueule de dragon peut mordre mais s’il exhale une haleine détestable, il n’a pas la capacité de souffler quoi que ça soit. Mais la pire de toute ses capacités est celle qui lui permet de se régénérer, au point de ressouder ou de faire repousser des membres coupés et ceci à une vitesse effrayante.

L’Ixiarl se bat essentiellement au corps à corps, mais il est capable de parler. En fait, il dispose de corde vocale, comme peut en avoir un mainate ou un perroquet, et en fait un usage assez similaire, répétant des mots qui correspondent à ses intentions. La voix de l’Ixiarl est particulièrement effrayante à entendre. Non seulement elle est stridente et difficilement supportable pour les oreilles, mais il peut l’employer pour émettre des fréquences qui affectent les émotions. Cette capacité spéciale lui permet généralement de paralyser de terreur ses ennemis pour mieux les découper en morceaux.

L‘Ixiarl possède un odorat et une ouïe très développés. C’est un fabuleux pisteur.

Social

Les Ixiarls n’ont aucune vie sociale, ils ne forment généralement pas de groupes et n’ont aucune cellule familiale, aucun chef, ni aucune ambition dominatrice les uns par rapport aux autres. En fait, l’Ixiarl est indépendant et solitaire par nature. Regroupés par leurs maîtres, ils ne s’opposent jamais les uns aux autres mais sont en revanche hostiles à toute forme de vie différente de la leur y compris les autres Démons.

Ils peuvent être dressés et contraint à obéir, mais sont particulièrement et farouchement opposé à toute forme de domination, ce qui en fait des créatures peu aisé à manipuler. C’est pourquoi la plupart des armées démoniaques renoncent à exercer un contrôle dessus, se contente de le lâcher dans la nature où ils exerceront leur avidité de massacre sur toute forme de vie dans leur entourage. Par la suite, les armées démoniaques peuvent les capturer ou les détruire avec ce qui reste encore debout.

Tactique

L’Ixiarl utilise presque toujours son cri paralysant en premier, puis fond sur son ennemi pour le découper avec ses griffes dans un mouvement frénétique. Au besoin, il use de sa gueule mais c’est plus rare. L’Ixiarl compte sur sa résistance naturelle et sa prodigieuse régénération pour assurer sa défense, il est donc totalement concentré sur l’attaque et use du nombre maximum d’attaque qu’il puisse porter. Ses griffes sont capables de découper le métal, aussi la pierre ou le bois ne font-ils que le ralentir.

L’Ixiarl s’attaque indifféremment à toute créature vivante, quelle que soit leur forme et leur taille et il n’éprouve aucune crainte d’aucune sorte. Il ne lâche généralement jamais sa proie, seule sa destruction ou des entraves/obstacles que ses griffes ne peuvent découper l’arrêtent. Si jamais il subit une attaque infligeant de lourds dégâts, il s’attaquera alors à ce nouvel assaillant. Il réagit toujours ainsi aux plus lourds dégâts subis, des combattants puissants peuvent donc assez facilement le faire tourner en bourrique. Si lors d’un tour de table l’Ixiarl prend des dégâts de différentes sources, à son tour de jeu, il prendra pour cible la source la plus importante.

L’Ixiarl est infatigable et n’a nul besoin de manger, aussi ne cesse-t-il jamais de chercher une nouvelle proie, sauf quand on parvient à le confiner ou à le contrôler, auquel cas, il cesse d’agir, guettant une opportunité d’échapper à sa prison physique ou spirituelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :