Aodis

Les Aodis d’Alméra connus sont au nombre de 11. Ils sont uniques en leur genre, nés chacun de mère humaine et de père Disciple d’Aod.

Origine

L’origine des Aodis, celle dont tous les Almérains sont informés officiellement, remonte à plusieurs siècles. Ils sont tous nés d’une mère humaine et d’un père Disciple d’Aod à peu près à la même époque (d’aucun prétendent, conçus le même jour, nés le même jour). Si leur croissance correspond à celle des Humains durant les 20 premières années de leur vie ils n’ont, depuis, jamais changé. Ils sont, pour le moins éternels, mais la légende leur confèrent même l’immortalité. A moins d’essayer de les tuer avec une bonne chance d’y parvenir, cette dernière assertion est difficile à prouver.

Les Aodis se sont rapidement illustrés dans les régions où ils ont grandis. Ils étaient, alors, disséminés dans tous les coins des anciennes terres impériales d’Asten. Acquérant en 20 ans des connaissances et des pouvoirs que les plus vieux Elfins, plusieurs fois millénaires, ne pouvaient que jalouser, les Aodis sont respectés tant par leur sagesse que pour les talents dont ils font montre. Leur dévouement à la cause des peuples d’Alméra, à la protection et à la survie des Humains mais aussi à l’assistance des Dudins, des Gnolls et des Elfins a si radicalement marqué les esprits que personne n’ignore qui ils sont.

Après Uyadan, il est dit que l’un d’eux (ou peut-être tous) avait encore le souvenir du passé. Leurs capacités firent d’eux les sauveurs d’Alméra, évitant que le chaos induit par la perte de mémoire collective de tous les peuples ne détruise la cohésion des civilisations qu’ils avaient contribués à reconstruire après la Chute d’Asten. Devenu chacun le guide et le fondateur d’une Cité-Etat et collaborant à la création d’un Etat fédéral humain portant leur nom (Aodissia), les Aodis sont encore aujourd’hui les dirigeants éclairés et respectés de cette nation ainsi que des figures diplomatiques importantes chez leurs voisins almérains.

Anatomie

Il est permis de penser que les Aodis sont anatomiquement semblables aux Humains. Leur morphologie est identique, leur poitrine se soulève quand ils respirent, ils clignent des yeux, se déplacent de façon semblables et ceux qui les ont vu sur un champ de bataille savent qu’ils peuvent saigner. Il convient toutefois de noter qu’ils sont plus grand que les Humains, dépassant la taille moyenne des Elfins, qu’ils n’ont aucun système pileux sur la tête (pas de cheveux, de sourcil ou de barbes) et que leurs oreilles sont légèrement pointues. En cela, ils sont conforme à l’image que les Disciples d’Aod ont laissé d’eux : des Elfins sans cheveux.

Leur ressemblance avec les Elfins ne s’arrête pas là puisqu’ils n’ont aucun besoin de dormir. Il n’éprouve en revanche pas davantage la nécessité de méditer comme les Elfins. Du reste, ils sont naturellement plus fort et plus résistant que les Humains ou les Elfins et ne ressentent pas la fatigue. Outre ces capacités qui les placent déjà au-dessus de n’importe quel mortel, ils sont immuables et ont des affinités avec toutes les formes de magie, tous les arts et tous les métiers. Chaque Aodis marque toutefois sa différence par les préférences qu’il entretient et les spécialités dont il s’est fait le représentant.

Il existe 7 Aodis mâle (Lurien, Otaren, Unak, Hurak, Sockar, Oraor, Osmonde) et 4 Aodis femelle (Iluvia, Nadiva, Moliade, Siliane). Il est impossible de dire si les femmes sont fécondes et s’ils peuvent se reproduire entre eux. Ils se considèrent tous ouvertement comme des égaux, acceptant tous de bon gré que certains d’entre eux aient des rôles plus importants que d’autres dans la société qu’ils ont créé. D’aucuns prétendent que la fraternité dont ils font preuve n’est pas uniquement relationnelle et qu’il n’y avait qu’un seul Disciple d’Aod prenant diverses apparences et ayant, seul, fécondé 11 Humaines, ce qui ferait d’eux des demi-frères et demi-sœurs et définirait toute relations sexuelles qu’ils pourraient avoir comme incestueuses. Mêmes si les rumeurs vont bon train à ce sujet, on ne leur connaît officiellement aucune relations intimes avec des Humains, des Elfins, des Dudins ou des Gnolls.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :